Santé naturelle

Grandis en banlieue sud de Montréal, nous vivions dans la nature, les vaches, la terre, les jardins et les potagers. J’ai donc appris très jeune à aller au potager pour chercher des légumes et des fruits frais.

Les fins de semaine, avec la famille, mon père nous a appris à cueillir des cerises sauvages pour en faire du vin. On en mangeait plus qu’on en rapportait. Pas facile à cacher la bouffe de cerises. Les dents tachées, ma mère nous disait: « Il y aura moins de vin c’t’année ! »

Puis l’âge adulte arrivé, la maison, le conjoint et le travail nous poussant, j’ai donc délaissé la culture de quoi que ce soit pendant une bonne quinzaine d’années.

Mais, en visitant mes parents et des amis, je réalisais que les fleurs embellissaient les parterres et les légumes frais étaient toujours présents. Alors que moi, je travaillais, travaillais, sans me douter que dans peu de temps la nature me rattraperait.

Donc, lors d’un répit de travail, j’ai commencé à me réintéresser à la beauté de la nature.

Expériences et formations

J’ai repris les livres, visité les pépinières, examiné la terre, observé les graines de tous genres pour finalement me mettre à décorer mon environnement tant intérieur qu’extérieur.

Puis avec les années, je rajoutais à mes expériences, le goût de manger frais et santé. Un très grand lien avec l’homéopathie s’installe.

De fil en aiguille, des amis et des voisins s’émerveillaient devant mes jardins d’apprenti et me demandaient conseil. Je me suis donc informée et formée pour en arriver à travailler en pépinière et en jardins spécialisés.

Le tout a commencé officiellement lorsqu’une cliente me demanda conseil. Après avoir rempli sa voiture de toutes sortes de belles fleurs, elle me dit: « Il ne me reste qu’à trouver quelqu’un pour planter le tout. Tu ferais ça pour moi ? Ou connais-tu quelqu’un qui le ferait ? »

Il ne m’en fallait pas plus pour me lancer…

Les premiers clients

Première cliente satisfaite de mon travail, elle me réfère et rapidement, de bouche à oreille, ma clientèle augmente à vue d’œil. Des jardins de fleurs, de l’entretien, des conseils, des potagers, bref tout y passe. Toutefois les structures et les gros travaux seront confiés à d’autres spécialistes équipés en bras et outils n’ayant moi-même pas ces capacités. Un réseau s’installe avec les clients et les fournisseurs et des collègues spécialisés.

La liste de clients s’allonge, des petits jardins, des gros, des jardins sur des propriétés privées aux plates- bandes commerciales et condos, rien ne m’arrête.

Depuis 2014, je dois refuser des contrats, manquant de temps, pourtant j’aime le travail de la terre, mais je n’aime pas refuser de nouveaux clients. Alors depuis quelques années j’ai greffé des personnes fiables, compétentes et super intéressées à ma mini-entreprise. Ce qui fait que je peux maintenant accepter de nouveaux contrats sans brimer les autres.

Malgré que j’aie travaillé jusqu’à Montebello (Outaouais) et Québec, ma clientèle se retrouve principalement dans la région de Bromont et Cowansville. Pour des contrats particuliers, il m’arrive donc de me déplacer plus loin que ma région.

Pour des informations supplémentaires en fleurs ou potager, n’hésitez surtout pas à me contacter.